BLACK FRIDAY -30% *** Remise directement appliquée dans votre panier !

Comparatif : quelles sont les différences entre les principaux procédés de marquage ?

Sérigraphie, flex, flocage, broderie, transfert...  Dans ce vaste univers de la personnalisation textile, comment choisir son marquage ? Avant de sélectionner le type d’impression, passons en revue les différents procédés de marquage et leurs propriétés :

Le flocage ou le flex : 

Flocage ou flex

On emploie couramment le mot flocage (effet velours) alors qu’il s'agit bien souvent du flex (flexographie, aspect lisse et brillant). Cependant le procédé reste le même, et il est très répandu dans le monde du sport et de l’impression à la demande comme proposé ici 

 
  • Principe : impression d’un visuel sur un rouleau de vinyle thermocollant. Un ploteur de découpe vient découper le motif qui sera ensuite échenillé à la main pour retirer les zones qui ne seront pas imprimées. On colle ensuite le visuel sur le textile en le pressant à chaud.
  • Support : tout type de textiles. On exclut les tissus qui ne supportent pas la chaleur tels que les polaires ou les kway.
  • Avantages : il permet l’impression à l’unité même en couleur ! Coûts attractifs, pas de frais techniques.
  • Inconvénients : les motifs doivent être simples, sans dégradé. Peut craqueler avec le temps.
  • Durée de vie : moyenne.

La sérigraphie : 

Sérigraphie
Cette technique artisanale est une ancienne méthode d’impression encore très répandue aujourd'hui. Elle s’est hissée sur le palmarès des techniques plus utilisées dans l’univers de la personnalisation textile.
 
  • Principe : des pochoirs, nommés cadres ou écrans, sont créés afin de délimiter les zones à imprimer (un pochoir par couleur). On applique ensuite de l’encre qui se diffuse sur le textile aux endroits déterminés par le cadre.
  • Support : tout type de textiles. On exclut les supports avec pose à plat impossible comme les casquettes. 
  • Avantages : finitions précises, belle qualité, couleurs vives, coûts attractifs. Idéal pour les grandes productions.
  • Inconvénients : chaque couleur engendre des frais techniques supplémentaires. 30 exemplaires minimum. 
  • Durée de vie : longue.

Le transfert sérigraphique :

transfert serigraphique
Cette technique est à mi-chemin entre le flex et la sérigraphie. C’est une solution de bonne qualité.
 
  • Principe : on imprime de l’encre sur un papier transfert, que l’on applique ensuite sur le textile en le pressant à chaud.
  • Support : comme le flex et le flocage, ce procédé s’applique sur tout type de textile supportant la chaleur.
  • Avantages : impression de bonne qualité, multicolore et complexe.
  • Inconvénients : coût plus élevé. 10 d’exemplaires minimum.
  • Durée de vie : moyenne à longue.

La broderie :

Broderie
Cette ancienne technique de personnalisation est sans nul doute l'une des plus durables et des plus luxueuses, plébiscitée par les marques haut de gamme pour sa qualité. Pour avoir un ordre d'idée : demande de prix
 
  • Principe : le motif est tissé de manière traditionnelle, avec du fils et une aiguille sur une machine à broder composée de têtes. On peut utiliser du fil de couleur, du fil fluorescent ou phosphorescent.
  • Support : tout type de textile. On évite cependant les zones à risques comme les poches qui seraient condamnées par le tissage.
  • Avantages : haute qualité et excellente résistance dans le temps. Impression dès 1 exemplaire.
  • Inconvénients : coût plus élevé. Frais techniques à la première commande (très couteux pour 1 exemplaire). Dégradé impossible. 
  • Durée de vie : très longue.

La sublimation :

Sublimation textile
La sublimation est LA technique qui permet une personnalisation à 100%, permettant ainsi de créer un vêtement unique. C'est un procédé idéal pour les tenues de sport. 
 
  • Principe : on imprime le visuel sur le tissu avec une imprimante à encres spéciales. On passe ensuite le textile dans une presse à chaud pour fixer les couleurs ainsi totalement imprégnées dans les fibres du tissu.
  • Support : base blanche en polyester.
  • Avantages : motif indélébile, excellente résistance. Possibilités créatives infinies : dégradés, contrastes... 
  • Inconvénients : coût plus élevé. 10 exemplaires minimum.
  • Durée de vie : très longue.

L'impression numérique directe :

Impression numérique textile DTG
Le petit cadet de la personnalisation, l'impression numérique (ou impression textile, DTG) est une technologie récente encore peu répandue car tous les ateliers ne sont pas équipés de ces machines qui évoluent sans cesse. Cependant, elle offre d'infinies possibilités de personnalisation pour de petites séries.
  
  • Principe : on imprime le fichier numérique directement via une imprimante à l'aide de la technologie à jet d'encre.
  • Support : textile composé majoritairement de coton.
  • Avantages : impression de détails, dégradés et couleurs illimités. Impression dès 1 exemplaire.
  • Inconvénients : les visuels peuvent pâlir dans le temps ou absorber d'autres couleurs au fil des lavages. Impression possible d'un côté uniquement (ventre OU dos).
  • Durée de vie : moyenne.

Chaque méthodes a ses avantages. Mais comment choisir son procédé de marquage lorsque plusieurs solutions sont possibles ?

Choisir sa technique de personnalisation

Le plus simple est de se rapprocher d'un conseiller qui saura trouver la solution la plus adaptée à chaque projet : contacter Coralie

Cependant, il est possible de pré-selectionner une méthode de marquage selon quelques critères. Voici un tableau récapitulatif :

Comparatif des différents procédés de marquage textile

 

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés